English Nederlands Français

Je connais Fighting Films depuis la fin des années 80 quand je regardais sans cesse les enregistrements VHS du peu de compétitions retransmises à cette époque.

A la fin de ma carrière de judo je suis entré grâce à Peter Wetzer en contact avec Danny Hicks, le dirigeant de Fighting Films. Après plusieurs discussions nous avons décidé de produire un DVD sur mon judo. Après un an de préparation, d’enregistrements, de montage et d’entretiens nous pouvons le présenter fin 2011 : le double DVD HUIZINGA - TOTAL JUDO.

En 2010 nous nous sommes concertés pour définir le contenu du DVD, demander et rechercher les archives (Fighting Films, NOS TV, TV Rijnmond, Fédération Française de Judo, archives privées), définir le format du DVD et plannifier sa sortie. Quand vous partez de rien tout est possible et il a fallu se mettre d’accord pour arriver à un produit commun.
 

En juin 2010 je suis allé à Bristol pour discuter avec l’équipe. Nous avons passé 2 jours à travailler sur la programmation des enregistrements. Quelles sont les techniques que nous voulons expliquer? Quelles combinaisons? Quels détails doivent être approfondis? Comment pouvons nous tourner ces plans pendant les jours d’enregistrement ? Je suis donc rentré avec de nouveaux devoirs.

Une semaine plus tard je suis revenu pour les enregistrements vidéos. Les techniques ont été filmées en deux jours dans le dojo de l’Université de Bath. 

La journée suivante (ainsi qu’une partie de la nuit) a été consacrée aux interviews (en anglais) dans le studio de Bristol.

Ce furent des jours intenses et nous avons réussi à traiter toutes les techniques et sujets souhaités. Nous n’avons pas eu le temps de tout revisionner en détail mais j’ai eu une grande confiance dans l’équipe de Fighting Films.

Lorsque la version brute du film fut assemblée, nous pouvions réduire, couper ou coller la vidéo. J’ai ensuite écrit en anglais et en néerlandais le scénario des commentaires.

Par la suite nous avons décidé que je commente moi-même les techniques et autres images de compétition. Ceci n’a jamais été fait par un judoka en comparaison à d’autres vidéos de ce type, mais je souhaitais personnellement vous expliquer ce que je fais et pourquoi je le fais.


Cela signifiait donc un nouveau défi pour moi : 80 pages à lire en anglais puis en néerlandais et enfin en français. En juillet et août 2011 je suis retourner 2 fois 4 jours à Bristol pour m’enfermer dans le studio d’enregistrement. Ce furent des jours intenses mais j’y suis arrivé : tous les commentaires ont été enregistré.

Vous pouvez ranger un DVD dans un boite standard avec une simple pochette. Je voulais cependant convaincre les personnes intéressées de la valeur du contenu du produit. Nous avons donc choisi un étui à volets. Ceci nous a permis d’insérer d’avantage de photos et d’informations.

Faire un DVD c’est bien mais c’est encore mieux si on peut le vendre. La publicité doit être donc faite. Nous avons tourné en trois langues une vidéo de promotion qui a été édité et monté en bande-annonce.

J’ai également monté ce site web, placé des annonces, fait imprimer des bannières, donné des interviews, conçu des imprimés et acheté du matériel pour installer des stands de ventes.

Je recherche toujours les défis. Vendre moi-même ce produit aussi bien que possible est un défi que je relève donc volontier!

En lisant la partie ci-dessus on a l’impression que j’ai fait le plus gros du travail mais croyez moi, l’équipe de Fighting Films a travaillé dur pour que cette production soit réalisable et devienne possible.

Mes remerciements vont donc à Danny Hicks, Dan O'Connell, Adam Bell, Jack et Bob Willingham, Sharon Da Costa, Emmanuel Charlot, Andy Burns, Adam Hall, Kees Jongkind, Neil Adams, Jorien van Beek, Willy Theel et à tous ceux qui ont aidé pour ce projet.